RIEN NE ME DESTINAIT

À PRENDRE

LA PLUME UN JOUR...

©Tiffany Oliver

 

COMMENT JE SUIS VENUE À L'ÉCRITURE ?

Jeune diplômée d’école de commerce, spécialisée en Marketing de la Relation Client, mon fiancé se voit proposer un poste à Shanghai un matin de 2007, alors que je viens de signer mon premier CDI quelques semaines auparavant ! Nous nous décidons en 24 heures, sans trop savoir ce qui nous attend. Trois mois plus tard, nous prenons l’avion direction la Chine. Nous y resterons quatre ans, profitant de chaque vacances pour voyager et découvrir cet immense pays et les capitales asiatiques. Notre premier enfant est né là-bas et y fait ses premiers pas. Si cette première expatriation est une vraie réussite sur le plan personnel, remplie de voyages et de rencontres, au niveau professionnel, je dois m’adapter et je m’éloigne de mon domaine de spécialisation. Ainsi, je travaille deux ans en communication pour une entreprise française implantée à Shanghai. 

En 2011, retour à Paris pendant deux ans, où j’accepte un CDD dans un grand cabinet d’audit, mais ne correspondant toujours pas à mes premières aspirations… Notre deuxième enfant vient au monde et mon mari me parle d’une deuxième expatriation possible pour les prochains mois : Dubaï ! C’est à ce moment-là que j’ai eu un déclic et que j’ai pris la décision de changer de vie professionnelle. J’ai tout simplement fait le constat que je n’arrivais pas à rester au même poste plus de deux ans et que deux possibilités s’offraient à moi : soit je rebondissais de job en job sans plan de carrière, soit je me réalisais dans un projet plus personnel qui me suivrait même à l’étranger.

Le désir d'écrire est alors apparu. Je suis arrivée à Dubaï en janvier 2013, avec les 70 premières pages de mon premier roman policier, intitulé la fée noire. Trois ans plus tard, en juin 2016, habitant toujours à Dubaï, mon roman a été publié via la maison d’édition française Incartade(s) éditions. 

Rien ne me destinait à prendre la plume un jour. Jeune femme, je m’imaginais fonder une famille et suivre en parallèle une carrière professionnelle en Marketing. L’expatriation m’a amenée à me poser de vraies questions sur ce que je voulais faire et à sortir de la ligne de vie que je pensais suivre initialement. Aujourd’hui, à la vue du chemin que j’ai parcouru, je me dis que cela a été une vraie chance ! À partir du jour où je me suis installée derrière mon ordinateur et que les premières pages de mon roman sont nées, l’écriture est devenue une véritable passion. Tout le cheminement de ma vie professionnelle a été chamboulé et je n’aspire plus qu’à écrire encore et encore. J’ai mis plus d’un an à écrire mon premier roman policier, La fée noire.

"FRAÎCHEMENT" PUBLIÉS !

Portfolio actuel

 

"CINQ HEURES DANS LES ALLEES DU FESTIVAL SANS NOM"

L'ALSACE - OCTOBRE 2020 

Pétronille Rostagnat a un sourire jusque-là. Jeune auteure, elle a sorti "Un jour tu paieras" au printemps et devait le présenter au festival Quais du Polar à Lyon. Pour une Lyonnaise, avouez que ça sentait la rampe de lancement. 

 

©2020 Pétronille Rostagnat - Site Officiel